Etudes d’eau

Avec une équipe multidisciplinaire composée de bio-ingénieurs, d’environnementalistes, de biologistes et de géologues, ABO dispose de toute l’expertise nécessaire pour offrir une large gamme de services dans le domaine des études des eaux souterraines, de drainage et d’infiltration.

DRAINAGE

En ce qui concerne spécifiquement le drainage ou l’extraction d’eau souterraine, nous proposons un ensemble complet d’études et de rapports pour l’obtention d’un permis d’environnement pour une opération de drainage. La procédure d’étude et d’autorisation pour obtenir ce permis est la suivante :

1. Étude géotechnique de drainage

Pour chaque demande de drainage, la VMM requiert une étude de drainage. Lors d’une étude de drainage, les paramètres suivants sont déterminés :

  • Le concept de drainage
  • Le rayon d’incidence de l’extraction
  • Le débit de drainage

Pour le calcul de ces données, ABO utilise différentes méthodes et modèles de calcul analytique (outils VMM, MWELL, MODFLOW,…).

L’étude de drainage comprend également un examen de l’impact du drainage sur l’environnement, plus particulièrement sur la gestion de l’eau, la salinisation et les implantations.

2. Conseil en matière de drainage (impact sur la contamination des eaux souterraines)

Depuis l’entrée en vigueur des nouvelles directives VMM (2019), la contamination (des eaux souterraines) dans le rayon d’incidence calculé doit également être étudiée dans le cadre du drainage prévu. À cette fin, ABO élabore des conseils en matière de drainage dans lesquels l’influence du drainage sur les contaminants présents et l’influence éventuelle sur la qualité de l’eau de drainage sont examinées. Si nécessaire, des mesures d’atténuation/ de protection et d’accompagnement sont proposées. Les conseils en matière de drainage sont établis sur la base de l’étude de drainage et des fichiers OVAM filtrés dans le rayon d’impact du drainage.

3. Demande de permis d’environnement

En fonction de la localisation du drainage prévu, du débit d’écoulement et de l’abaissement prévu du niveau de la nappe phréatique, une déclaration ou un permis sont nécessaires. Les classes suivantes s’appliquent à la source de captage, avec les volumes nets pompés suivants :

maximum 30.000 m³/an Classe 3
plus de 30.000 m³/an et un abaissement du niveau de la nappe phréatique limité à 4 mètres sous le niveau du sol Classe 3
se trouve à plus de 4 mètres sous le niveau du sol Classe 2

Pour un drainage dont le débit est supérieur à 2 500 m³/jour, un permis de Classe 1 comprenant un EIR (ou un dossier d’exemption d’EIR) est nécessaire. Lorsque les eaux souterraines sont extraites dans des zones de dunes protégées, des zones vertes, des projets de développement naturel, des parcs ou des zones forestières, des règles encore plus strictes s’appliquent, qui doivent être examinées en fonction du projet. Dans ce cas, l’activité est considéré comme une Classe 1 à partir de 1 000 m³/jour.

ABO se charge de déposer le dossier complet du permis de drainage auprès du portail de permis d’environnement.

ÉTUDES D’INFILTRATION

ABO kan voor u de infiltratiecapaciteit (k-waarde) van uw bepalen aan de hand van een reeks infiltratieproeven. Afhankelijk van de toepassing bieden we infiltratiestudies aan op basis van de volgende methodes:

ABO peut vous aider à déterminer la capacité d’infiltration (valeur k) du sol de votre terrain à l’aide d’une série de tests d’infiltration. En fonction de l’application, nous proposons des études d’infiltration basées sur les méthodes suivantes :

1. Essai double-anneau

L’essai double-anneau est une méthode utilisant un infiltromètre à anneaux. Cet instrument est utilisé pour déterminer la perméabilité des couches superficielles du sol (jusqu’à environ 0,5 m de profondeur). Le montage consiste en 2 anneaux de diamètres différents qui sont placés l’un dans l’autre. Les deux anneaux sont remplis d’eau. L’eau de l’anneau extérieur sert de tampon et veille à ce que l’eau de l’anneau intérieur s’infiltre verticalement.

2. Méthode Hooghoudt inversé

Cette méthode de mesure est basée sur la méthode de Hooghoudt pour déterminer la perméabilité d’un sol et est également appelée « essai de la pompe inversée ». Dans un trou de forage, réalisé avec une tarière Edelman dans un sol non saturé, on introduit de l’eau et on mesure la vitesse de la baisse de l’eau.

ÉTUDES DES EAUX DANS LE CADRE DE BREAAM

Dans le cadre du processus d’obtention d’un certificat de durabilité BREEAM, il est conseillé de réaliser une étude de gestion des eaux pluviales. Cette évaluation des risques d’inondation (Flood Risk Assesment) détermine le risque d’inondation du site à aménager ou à utiliser et en analyse les différentes origines possibles. Ensuite, en période de forte pluviosité et en temps normal, les effets du projet d’aménagement sur l’écoulement des eaux du site sont examinés. Les effets de l’aménagement projetés, en tenant compte du changement climatique, ne devraient pas être plus importants qu’avant la mise en place du projet. En d’autres termes, le volume des eaux de ruissellement et le débit maximal lors des orages récurrents ne devraient pas augmenter et toute eau supplémentaire devrait être retenue sur le site par le biais d’infiltration ou de réutilisation. A l’aide d’une étude d’infiltration ABO peut déterminer si l’infiltration est envisageable dans la zone de projet concernée.

integraal-waterbeheer

Anvers
Kontichsesteenweg 38
B-2630 Aartselaar
T +32 (0)3 871 09 10
F +32 (0)3 871 09 01

Bruxelles
Boulevard de Waterloo 90
B-1000 Bruxelles
T +32 (0)2 800 00 20
F +32 (0)2 469 43 86

Gand
Derbystraat 55
B-9051 Gand (SDW)
T +32 (0)9 242 88 66
F +32 (0)9 245 23 51

Hasselt
Mevrouwhofstraat 1a
B-3511 Hasselt
T +32 (0)11 89 10 00
F +32 (0)11 32 43 23

Namêche
Rue Haigniaux 23
B-5300 Namêche
T +32 (0)81 25 32 50
F +32 (0)81 74 15 33

Roulers
Izegemstraat 60A
B-8800 Roulers
T +32 (0)9 242 88 66
F +32 (0)9 245 23 51